Une bibliothèque gastronomique à Bruxelles

Sympathique visite de Marie de Witt, archéologue, et Rachel Mauroy, historienne. Avec le copain Pierre Leclercq, historien, et d’autres, elles ont lancé un crowfunfing pour créer à Bruxelles une bibliothèque autour de l’alimentation. Premier projet : amener dans la capitale la Bibliothéca gastronomica, soit 15.000 ouvrages historiques collectés du côté de Huy. Plein d’autres projets sont prévus via le Centre de Gastronomie Historique (CGH) et le PRHALIM, un Pôle de Recherche en Histoire de l’Alimentation. Avant tout, mise en place d’un crowfunding pour lancer l’histoire. Projet intéressant, à soutenir, cet espace constituera un bel outil indispensable pour toute personne désireuse de trouver de l’information sur l’Histoire et les cultures alimentaires. www.growfunding.be/fr/projects/prhalim

Prhalim

Un travail de collecte, de catalogage, de mise à disposition du public et de valorisation a été mené depuis trente ans à Hermalle-sous-Huy par Nicole Hanot et Charles-Xavier Ménage (1939-2020).

La bibliotheca gastronomica qu’ils ont créée comptabilise plus de 15.000 ouvrages des 19eet 20e siècles. Il s’agit de la plus vaste bibliothèque sur le thème de l’alimentation dans le pays. Ouverte au public, elle est consultée par les chercheurs et les étudiants dans le cadre de travaux sur l’histoire et les cultures alimentaires. La richesse des informations contenues dans les ouvrages constitue la base documentaire la plus solide pour répondre aux nombreuses questions touchant à l’évolution de la production, de la distribution, de la préparation et de la consommation des aliments au cours de ces deux derniers siècles.

Capture Decran 2021 03 18 A 16 07 44

Désireuse de passer la main, l’asbl responsable de cette bibliothèque a proposé au Centre Gastronomique Historique la reprise du fonds. Le CGH cherche à acquérir et à transférer la bibliothèque à Bruxelles de manière à faciliter son accès aux scientifiques et autres intéressés. Dans ce but, elle lance un crowdfunding afin de réunir la somme nécessaire à l’achat du fonds, à son transport et son installation dans la capitale. Le C.G.H. dotera ainsi le PRHAlim d’un outil intéressant pour la mise en œuvre de son programme de recherche de l’histoire de l’alimentation.