Christophe Hardiquest + Gault & Millau au RSC Anderlecht

Christophe Hardiquest, chef de Bon Bon, Liégeois d’origine et de cœur, rejoint le projet que monte Marc Coucke au RSC Anderlecht. Un premier transfert d’importance. 

Belgique Restaurant Chef Bon Bon Portrait

C’est Hein Vanhaezebrouck qui va être content ! Un élément deux étoiles dans le stade ! Christophe s’occupera des repas prévus pour les loges et les clients VIP lors les matchs à domicile. Faut-il voir percevoir ce choix comme une volonté de renouveau pour un club autrefois très proche du Comme chez Soi ? « Pas du tout », répond Marc Coucke. « J’aime beaucoup la cuisine de Christophe, pour moi le meilleur chef sur Bruxelles. C’est tout. J’apprécie également la famille Wijnants et le Comme chez Soi, chez qui nous resterons clients. Le choix de Christophe Hardiquest doit être vu avec d’autres actions que nous allons développer dans le secteur Horeca, notamment un ‘Chef du Match’ chaque week-end. Pierre Wijnants que j’ai vu récemment m’a fait part de son intérêt pour ce genre d’événement. A Anderlecht, nous ne travaillons pas contre, mais avec... Et pour ce projet nouveau, c’est avec le plus grand nombre de gens intéressants et créatifs que nous comptons avancer.

L’Anderlecht de demain se construira en intégrant le bien manger et la convivialité qui l’accompagne. Pour ce faire, le club a conclu un accord avec Gault & Millau. Le guide compte faire appel à ses inspecteurs qui travailleront comme consultants dans les nouvelles enseignes annoncées dans l’enceinte. Outre l’arrivée de Bon Bon, le nouveau patron annonce évoque une brasserie de qualité et un restaurant avec un « Chef du Match ». Le guide jaune évoque ainsi la supervision de 1.500 à 2.000 repas par match. Les inspecteurs seront également chargés de faire des suggestions afin de proposer une offre variée et intéressante tout au long de la saison. Les chefs et les produits belges seront mis à l’honneur. Une révolution gourmande à Anderlecht ! En attendant le Guide rouge à Sclessin ?